AccueilArt contemporain

La folle histoire de ces voleurs qui ont voulu fondre de précieuses sculptures de bronze

Publié le

par Lise Lanot

Les voleurs n’étaient, semble-t-il, pas familiers de ces sculptures de Joannis Avramidis, qui pèsent un million d’euros.

La folle histoire de ces voleurs qui ont voulu fondre de précieuses sculptures de bronze

© Imagno/Getty Images

En mai dernier, à Vienne, deux voleurs sont parvenus à s’introduire dans un atelier où étaient installées des œuvres d’art signées du sculpteur grec-autrichien Joannis Avramidis. Le duo, peu spécialiste de l’artiste, avait mis la main sur cinq reliefs et deux sculptures en bronze, rapporte Artnet.

Le butin pesait près d’une tonne et, surtout, il était estimé à près d’un million d’euros. Étant donné la valeur du vol, la police avait pris l’enquête à bras-le-corps et, le 9 juin dernier, elle a retrouvé les sculptures, sur le point d’être fondues dans une fournaise de la capitale autrichienne. Les voleurs, croyant avoir dérobé de simples bouts de métal, s’en étaient débarrassés pour quelques milliers d’euros, a déterminé la police autrichienne qui est arrivée juste à temps pour empêcher le massacre.

Les œuvres d’art sont désormais de retour chez leur propriétaire, dans un atelier au cœur de Vienne, ville où est décédé le sculpteur en 2013, à l’âge de 93 ans. C’est là qu’il s’était installé, parti de sa Grèce natale, pour étudier la peinture puis la sculpture. Vingt ans après son arrivée, il représentait l’Autriche à la Biennale de Venise de 1963 et devenait professeur à son tour.

Joannis Avramidis est principalement célèbre pour ses œuvres abstraites, qui prennent pour point de départ les formes des corps humains. Lors de ventes aux enchères organisées par la maison Lempertz le 1er juin dernier, deux de ses sculptures sont parties pour 100 000 euros chacune. Une information que les voleurs auraient sûrement aimé avoir avant leur coup.

À voir aussi sur arts :