AccueilPeinture

L’extraordinaire histoire de Petrit Halilaj, enfant réfugié devenu artiste à succès

Publié le

par Lise Lanot

Depuis ses 13 ans, lorsqu’il devient réfugié du conflit armé au Kosovo, Petrit Halilaj explore les traumatismes de guerre.

L’extraordinaire histoire de Petrit Halilaj, enfant réfugié devenu artiste à succès

© Petrit Halilaj/Galerie kamel mennour

Petrit Halilaj, 36 ans, connaît bien la guerre pour l’avoir vécue au Kosovo, en tant qu’enfant réfugié. Petrit n’a que 13 ans lorsqu’il devient réfugié du conflit armé au Kosovo, opposé à l’ex-Yougoslavie. Pour retranscrire ce qu’il voit, il dessine alors au feutre des soldats tuant des personnes civiles.

Une de ses illustrations de la guerre retient l’attention de Kofi Annan, alors secrétaire général des Nations unies. En visite en 1999 dans un camp en Albanie et accompagné par des médias du monde entier, Kofi Annan rencontre le jeune Petrit qui lui montre son dessin.

Vues de l’exposition de Petrit Halilaj à la galerie kamel mennour, 2022. (© Petrit Halilaj/Galerie kamel mennour)

"Au début, je me suis dit : 'C’est ma chance pour arrêter la guerre.' J’étais donc pressé de terminer mon dessin avant l’arrivée de Kofi Annan", explique-t-il lors d’un entretien à l’AFP. Pourtant, lorsque l’ex-secrétaire demande s’il peut prendre son dessin pour témoigner des horreurs de la guerre lors une importante réunion des Nations unies, Petrit décline.

"Peut-être qu’à ce moment-là, j’ai repensé aux mots de mon grand-père. Il me disait que la venue de Kofi Annan était juste de la comédie. Ou bien, peut-être que j’ai tout simplement voulu garder mon dessin", s’est remémoré, amusé, Petrit Halilaj.

Vue de l’exposition de Petrit Halilaj à la galerie kamel mennour, 2022. (© Petrit Halilaj/Galerie kamel mennour)

Dessins XXL

Aujourd’hui, Petrit Halilaj est un artiste reconnu, qui continue d’explorer les traumatismes de la guerre et des personnes exilées. Il est exposé au Tate, au Royaume-Uni, et actuellement à la galerie kamel mennour, à Paris, jusqu’au 23 juin 2022.

Celui qui enseigne une fois par mois à l’École des beaux-arts de Paris voit les choses en grand en exposant des reproductions XXL de ses dessins d’enfant, de nature et d’animaux, mais aussi quelques illustrations de la guerre, comme ce soldat menaçant des populations avec un fusil et un couteau.

Vue de l’exposition de Petrit Halilaj à la galerie kamel mennour, 2022. (© Petrit Halilaj/Galerie kamel mennour)

Dans son exposition, on retrouve également un paon multicolore, allusion subtile à son homosexualité. "Ce paon, c’était clairement moi en tant qu’adolescent gay, faisant mon coming out en silence. Quand je regarde les couleurs, je me dis : 'C’est une marche des fiertés !'", s’exclame Petrit, en riant.

Au-delà de simples dessins candides, Petrit voit en l’art une manière d’exprimer tout ce qu’il a traversé en tant qu’enfant réfugié, faisant écho à l’histoire de millions d’enfants, forcé·e·s de fuir une guerre brutale. 

Vue de l’exposition de Petrit Halilaj à la galerie kamel mennour, 2022. (© Petrit Halilaj/Galerie kamel mennour)

Vue de l’exposition de Petrit Halilaj à la galerie kamel mennour, 2022. (© Petrit Halilaj/Galerie kamel mennour)

Le travail de Petrit Halilaj est exposé à la galerie kamel mennour jusqu’au 23 juin 2022.

Konbini arts avec AFP

À voir aussi sur arts :