AccueilPeinture

Qui est Mostafa Azimitabar, l’artiste kurde qui peint avec une brosse à dents ?

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Son autoportrait peint à la brosse à dents durant ses huit ans de détention a tapé dans l’œil du jury d’un concours australien.

Qui est Mostafa Azimitabar, l’artiste kurde qui peint avec une brosse à dents ?

© Mostafa Azimitabar

Un réfugié kurde a été sélectionné pour le plus prestigieux prix d’art d’Australie, grâce à son autoportrait peint à la brosse à dents pendant ses huit ans de détention. Mostafa Azimitabar, un Kurde ayant fui l’Iran, a déclaré à l’AFP vivre "un des meilleurs moments de [sa] vie", après avoir appris qu’il était finaliste du prix Archibald du portrait, décerné depuis 1921 aux plus talentueux·ses peintres en Australie.

Il a commencé à peindre à la brosse à dents en 2014, alors qu’il venait d’être interné dans un des camps de détention "offshore" pour immigrant·e·s illégaux·les géré·e·s par l’Australie sur l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Après s’être vu refuser de la peinture par ses gardiens, qui craignaient qu’il ne l’avale pour s’automutiler, M. Azimitibar est retourné dans le dortoir qu’il partageait avec des dizaines d’autres réfugiés. Là, son regard s’est arrêté sur une tasse de café et une brosse à dents.

"Je ne sais pas ce qui s’est passé… C’était un moment spécial. J’ai saisi la brosse à dents, je l’ai trempée dans du café et je l’ai passée" sur du papier, a-t-il raconté, décrivant cet instant comme une "victoire". Il a intitulé son autoportrait KNS088, son numéro de matricule pendant ses huit ans de détention, et a voulu que son œuvre capture "la souffrance, la tristesse et la force" de la vie de réfugié·e.

"L’art et la peinture m’ont aidé à être fort, à continuer. Parce que, quand je peins, je ne ressens plus aucun traumatisme", a-t-il dit. M. Azimitabar a finalement été libéré le 21 janvier 2021, sans préavis ni explication. Depuis, il tente de refaire sa vie en Australie, en travaillant pour une organisation caritative.

Il continue la peinture, mais se dit désormais moins inspiré par les outils traditionnels. "Cette brosse à dents est une très bonne amie à moi", a-t-il expliqué. Le vainqueur du prix Archibald, doté de 100 000 dollars australiens (68 000 euros), sera annoncé le 13 mai 2022.

Konbini arts avec AFP

À voir aussi sur arts :