AccueilPhoto

Célèbre peintre, Georgia O’Keeffe s’épanouissait aussi dans la photographie

Publié le

par Lise Lanot

Une expo inspirante met en évidence le lien entre sa pratique photo et son œuvre picturale.

Célèbre peintre, Georgia O’Keeffe s’épanouissait aussi dans la photographie

© Georgia O’Keeffe Museum/Archives Todd Webb

Georgia O’Keeffe est célèbre pour ses toiles vibrantes de couleur et ses compositions géométriques qui lui ont valu le surnom de "mère du modernisme américain". On évoque souvent ses peintures de fleurs en gros plan, mais l’artiste a aussi représenté nombre de paysages urbains, ruraux et désertiques, à travers des angles variés et inventifs.

Georgia O’Keeffe n’hésitait pas à mélanger les regards et cadrer ses scènes comme des compositions photographiques. Cette habitude ne lui vient pas de nulle part : on le sait moins, mais l’artiste s’épanouissait également dans la photographie.

Georgia O’Keeffe, Chrysler Building vue depuis la fenêtre du Waldorf Astoria, New York, vers 1960. (© Georgia O’Keeffe Museum)

On retrouve dans ses images des thématiques et compositions récurrentes de son œuvre picturale. Ses clichés de fleurs, de la skyline new-yorkaise, de la fameuse porte de son patio néomexicain ou d’ombres portées par des objets du quotidien finissent par ressembler à des croquis préparatoires à ses toiles.

Une exposition états-unienne rend cette année hommage à ce pan moins connu de sa carrière. "Georgia O’Keeffe, Photographer" présente près de cent photographies de la peintre aux côtés de "17 peintures et dessins de paysages, de fleurs et de natures mortes provenant de collections publiques et privées", afin de faire dialoguer les media qu’elle affectionna durant sa longue carrière.

Les images de Georgia O’Keeffe nous invitent à une nouvelle compréhension, et appréciation, de son œuvre tout en nous enjoignant d’envisager le monde qui nous entoure à travers de nouveaux prismes. Après avoir observé les images de la peintre, ce n’est pas seulement sa carrière qui nous apparaît différemment, mais bien tout ce qui passe devant nos yeux.

Georgia O’Keeffe, Échelle contre le mur du studio avec un bol blanc, 1959 – 60. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Jimsonweed (Datura stramonium), 1964 – 68, black-and-white Polaroid. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Todd Webb. Georgia O’Keeffe et son appareil, 1958. (© Georgia O’Keeffe Museum/Don de la Fondation Georgia O’Keeffe/Archives Todd Webb)

Georgia O’Keeffe, Plage de sable noir de Waiʻanapanapa, mars 1939. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Grand sauge (Artemisia tridentata), 1957. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Porte de Salita, 1956 – 57. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Salita Door, Patio, 1956 – 57. (© Georgia O’Keeffe Museum/Metropolitan Museum of Art, New York/Artists Rights Society, New York)

Georgia O’Keeffe, Garage Vigas et porte du studio, juillet 1956. (© Georgia O’Keeffe Museum/ Artists Rights Society, New York/Metropolitan Museum of Art, New York)

Georgia O’Keeffe, Route d’Abiquiú, 1959 – 66. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Le Canyon interdit, Glen Canyon, septembre 1964. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Bo II (Bo-Bo), 1961. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Fleuve Chama, 1957 – 1963. (© Georgia O’Keeffe Museum)

Georgia O’Keeffe, Crâne, Ghost Ranch, 1961 – 1972. (© Georgia O’Keeffe Museum)

L’exposition "Georgia O’Keeffe, Photographer" est organisée par le musée des Beaux-Arts de Houston et le Georgia O’Keeffe Museum de Santa Fe. Elle sera visible à l’Addison Gallery of American Art du 26 février au 12 juin 2022.

À voir aussi sur arts :