AccueilStreet art

Le street artiste Vile peint de troublants trompe-l’œil dans la roche

Publié le

par Anna Finot

© Vile

Creuse-t-il ou peint-il les murs ?

Si vous avez l’impression de voir un trou dans un mur, ne vous y méprenez pas, il s’agit peut-être d’un faux… Si l’artiste portugais Vile est passé par là, vous pouvez être sûr·e·s qu’il s’agit d’un de ses graffitis épatants réalisés à la bombe. Le graffeur manie la peinture rigoureusement, comme un outil pour creuser la pierre des murs qu’il choisit comme supports.

On croirait qu’il sculpte, taille, façonne et découpe les parois en béton de sa ville, nous donnant presque envie de passer au travers. Le travail de précision de l’artiste, par son choix des couleurs, des détails du décor, des jeux de lumière, nous fait rapidement tomber dans le panneau…

D’après My Modern Met, Vile manipule les bombes de peinture depuis son adolescence. Il a suivi une formation artistique par la suite, lui donnant des compétences techniques pour appréhender sa passion. Depuis, le graffeur ne cesse de nous impressionner en découpant des murs abandonnés, suivant la forme des quatre lettres de son blase, Vile.

On croirait que ses lettres ont été entaillées au laser. C’est grâce au choix d’une palette de couleurs minutieusement pensée et à ses coups maîtrisés d’aérosol que l’artiste portugais trouble les passant·e·s.

Comptant plus de 100 000 followers sur son compte Instagram, Vile s’impose dans le monde du street art, tant au niveau national qu’international. L’artiste de 37 ans réalise également de gigantesques portraits en hommage à des personnalités portugaises, comme le poète Fernando Pessoa ou l’écrivain António Alves Redol.

© Vile

© Vile

© Vile

Retrouvez le travail de Vile sur son site et sur son compte Instagram.

À voir aussi sur arts :